Définition des termes courtier, capital restant dû, co-emprunteur, créance ...

 
a - b - c - d - e - f - g - h - i - j - k - l - m - n - o - p - q - r - s - t - u - v - w - x - y - z
 
Capital restant dû
le capital restant dû représente la part du capital emprunté qui reste à rembourser après chaque annuité. Nos contrats d'assurance s'adaptent à ce capital dégressif d'année en année. C'est pour quoi vous bénéficiez par notre intermédiaire de tarifs avantageux.
 
Co-Emprunteur
Personne qui emprunte de façon conjointe et solidaire avec l'emprunteur. co-emprunteur.
 
Consolidation
stabilisation des blessures de l’assuré pouvant laisser subsister des séquelles définitives, constatée par une autorité médicale.
 
Convention AERAS (s'Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé)
dispositif destiné à faciliter l'accès à l'assurance des personnes présentant un risque aggravé de santé.
(Source CARDIF)
 
Convention Belorgey
Convention signée le 19 septembre 2001 entre l'Etat, les banques, les assureurs, et les associations de consommateurs et de malades afin d'améliorer l'accès au crédit et à l'assurance des personnes qui présentent un risque de santé aggravé. Remplacée à compter du 6 janvier 2007 par la Convention AERAS. (Source AERAS)
 
Courtier en assurance
Un courtier en assurances est un commerçant indépendant, servant d'intermédiaire dans une opération commerciale entre une compagnie financière et un consommateur.



Sa non-appartenance à leurs réseaux internes de commercialisation est censée être le garant de son indépendance vis-à-vis de ses fournisseurs. En effet, un courtier n'étant théoriquement pas soumis à la pression des objectifs commerciaux d'une seule compagnie, devrait pouvoir dispenser un conseil parfaitement objectif. Néanmoins, ses propres impératifs financiers et le mode de rémunération de certaines compagnies relativisent cette indépendance.



Ne pas confondre courtier en assurances et agent général d'assurance. Ce dernier, bien que commerçant lui aussi, appartient à un réseau interne spécifique à une seule compagnie : il n'a donc ni le choix des produits, ni de la politique commerciale. Le courtier est d'ailleurs un représentant de l'assuré, alors que l'agent général est le représentant de l'assureur.

(Source WIKIPEDIA)
 
Créance
Le mot "créance" désigne un droit que détient une personne dite le "créancier" à l'encontre d'une autre personne dite le "débiteur" ou la "personne débitrice" qui lui doit la fourniture d'une prestation.
Une même prestation peut concerner plusieurs créanciers ou plusieurs débiteurs ou les deux à la fois.
Le débiteur est l'obligé du créancier.
L'objet de la créance consiste en une obligation, soit de donner, soit de faire soit encore, de s'abstenir de faire. Traditionnellement on oppose la créance qui est un droit de caractère personnel au droit de propriété qu'on dit, à tort ou à raison, d'être un droit sur la chose.
La créance peut avoir un caractère liquide et être exprimée en argent.


La dette est une obligation : c'est ce qu'on doit à quelqu'un.
Elle n'est pas nécessairement exprimée en argent : on peut devoir une fourniture alimentaire; on peut devoir de l'argent.