Professions à risques

Dossier pro - L'assurance crédit et les professions à risques

La pratique d’un métier à risques n’est pas un avantage, surtout quand on veut contracter une assurance crédit immobilier ou une assurance crédit professionnel. Il faut savoir que suivant la dangerosité de votre profession, certains assureurs refuseront purement et simplement de vous faire souscrire un contrat.
Heureusement, il existe des compagnies d’assurance qui acceptent de prendre en compte les risques liés à la profession de l’assuré, il est alors intéressant de savoir sur quels critères se basent ces dernières pour mesurer les dangers de chaque métier.

En matière d’assurance crédit, certaines professions sont considérées comme présentant des risques supérieurs à d’autres. A l’image du risque aggravé de santé, le risque professionnel aggravé apparait lorsque la personne n’entre pas dans les caractéristiques de la population standard, c’est-à-dire qu’elle présente un taux de sinistralité supérieur par rapport à un individu du même âge.
C’est le cas pour la plupart des métiers attraits à la sécurité par exemple (militaires, pompiers ou policiers…). Une fois que les assurés ont fournit les informations nécessaires pour calculer les risques que présentent leur job, les assureurs appliquent alors des tarifs d’assurance crédit adaptés à la situation de chacun.

L’assurance crédit vous permettra de bénéficier de garanties et d’une couverture complète pour sécuriser votre emprunt immobilier ou professionnel. Ce type de contrat d’assurance crédit permet de couvrir l’emprunteur en cas de décès accidentel. C’est donc pour cela que votre courtier d’assurance s’efforce de savoir au mieux quels risques vous courez en pratiquant votre métier. Il est très difficile de connaître les critères de ces derniers, les contrats varient souvent au cas par cas. En règle générale, les principes qui régissent ces risques en assurance crédit sont similaires à ceux des risques sportifs.

Solly Azar Assurances propose par exemple via sa formule « risques aggravés », une garantie qui couvre les professions à risques pour les dangers survenant dans le cadre de leur activité, telle que marin pêcheur, agent de sécurité, convoyeur de fonds ou pompier professionnel notamment. Pour un grand nombre d'entre eux, il y a la possibilité d'obtenir immédiatement un tarif définitif qui intègre les éventuelles surprimes liées à telle ou telle activité à risques.

Plus ces risques sont élevés selon l’assureur, plus votre souscription sera précise, mais aussi onéreuse. La complexité des contrats dépend donc de votre demande d’adhésion (ou « bulletin de souscription ») qui va renseigner la compagnie sur votre profession. De manière globale, cette dernière se basera sur votre état-civil, vos coordonnées, et un tas de détails à propos de votre profession. On vous demande notamment les conditions dans lesquelles vous travaillez, le lieux où vous exercez votre profession, le nombre d’heures de travail, l’environnement qui vous entoure, ou même les machines ou les produits que vous manipulez, pour vous faire un contrat sur mesure. Tant de détails qui vont influencer le prix de votre souscription mais aussi l’étendue de vos garanties.

Article extrait de news-assurances.com publié le 09/01/2010 de Thierry Gouby