Convention Aeras Renové pour malades

Convention AERAS rénovée : les malades disposeront bientôt d'une nouvelle assurance credit

puce Des plafonds de crédit revus à la hausse
Jusqu’à présent, la convention AERAS permettait à une personne présentant un risque aggravé de santé, de pouvoir assurer un crédit d’un montant maximum de 300.000 euros.
La convention AERAS rénovée réévalue ce plafond pour le porter à 320.000 euros.
Concernant le crédit à la consommation, l’emprunteur malade ou handicapé ne sera bientôt plus obligé de présenter un questionnaire de santé s’il a moins de 50 ans ou si la durée du crédit n’excède pas 4 ans.
Cette mesure ne s’appliquera que pour les crédits à la consommation d’un montant maximum de 17.000 euros (montant autrefois fixé à 15.000 euros).

puce Un plus pour les malades à revenus modestes
Le coût élevé d’une assurance de prêt risques aggravés excluait du crédit jusqu’alors bon nombre de malades aux revenus modestes.
La convention AERAS rénovée 2011 prend leur cas en considération et prévoit une prise en charge du surcoût de l’assurance par les banquiers ou les assureurs lorsque celui-ci excède un seuil prédéfini (1,4 point de taux effectif global de l’emprunt contre 1,5 point pour l’ancienne version de la convention AERAS).
Omniprésent en ce début d’année, le prêt à taux zéro Plus est ici également évoqué.
Si un jeune de moins de 35 ans en situation de risque aggravé de santé souhaite contracter un PTZ plus, banques et assureurs prendront à leur charge l’intégralité de la surprime liée à son assurance emprunteur.

puce Une démarche simplifiée
Depuis plusieurs mois maintenant, un emprunteur peut choisir librement sl’établissement auprès duquel il souhaite contracter son assurance de prêt immobilier.
Sur cette base, la convention AERAS de 2011 renforce cette liberté puisqu’à compter du 2ème semestre 2011 un particulier pourra, grâce au questionnaire de santé rempli auprès d’un assureur, aller voir les concurrents pour comparer les diverses tarifications.

puce Associer l’assurance aux progrès de la médecine
Pour Christine Lagarde, « la médecine progresse et la prise en compte de la maladie doit évoluer ».
Dans cette optique, un groupe de travail mêlant médecins issus d’association de malades et assureurs a été constitué afin d’évaluer le risque de décès et de rechute de chaque pathologie.
Les résultats émanant de cette étude devront être pris en compte par les assureurs dans le cadre d’un meilleur accès à l’assurance emprunteur.

puce La vigilance reste de mise
Entrant officiellement en application dès le mois de septembre 2011, cette convention AERAS rénovée devrait d’ici là faire l’objet d’une surveillance accrue de la part des associations.
Concernant potentiellement près de 10 millions de personnes, ces mesures devront être « rapidement mises en oeuvre par les professionnels », soulignent-elles.
Un appel est également lancé en vue de « sanctionner le non respect des engagements pris dans le cadre de la convention Aeras ».

Source: http://www.loi-lagarde.com/actualite-loi-lagarde/l-assurance-de-pret-s-adapte-au-ptz-plus-3232.html

Article extrait de www.loi-lagarde.com publié le 02/02/2011